Kuhn - Exigez le meilleur avec KUHN Simply Great Forage
  
 Accueil 
  
  
 Plus de 50 années d'expertise 
  
  
 Importance de la qualité du fourage 
  
  
 Produire un fourrage de qualité supérieure 
  
  
 Solutions KUHN : exigez le meilleur ! 
  
 Haute teneur en énergie et en nutriments
 Appétence maximale
 Niveau minimum d'impuretés
 Maîtrise de la conservation

Contexte agronomique

 


Une teneur élevée en énergie et en nutriments est cruciale afin de tirer le meilleur parti de la ration de base. Produire un fourrage riche en énergie et nutriments est le seul moyen de réduire la quantité de concentré nécessaire pour tenir un certain niveau de rentabilité. Pour y parvenir, il faut prendre en compte plusieurs principes naturels et caractéristiques de base de différentes espèces fourragères.

Développement des cultures et temps de coupe


Au cours de leur développement, la composition des plantes fourragères évolue. Pour les graminées, par exemple, l'état de maturité a une grande influence sur la répartition des éléments contenus dans les cellules (protéines, lipides, sucres et minéraux) et les parois cellulaires (hémicellulose, cellulose et lignine), la proportion de cette dernière augmentant constamment pendant la croissance.

En conséquence, la teneur en éléments nutritifs des graminées, spécialement en protéines et minéraux, décroît au fur et à mesure que la teneur en fibre brute augmente. Par ailleurs, un pourcentage accru de fibre brute réduit la teneur énergétique ainsi que la digestibilité et l'ingestion d'aliments des animaux.




Influence sur le rendement de lait
de la teneur en fibre brute et en énergie des couverts végétaux à différents stades de maturité


Source: Jeroch et. al., 2008


Ces paramètres montrent clairement pourquoi le choix du bon moment pour récolter joue un rôle aussi important : ne pas couper au bon moment peut avoir un impact négatif sur l'ingestion de matière sèche et les rendements de lait des vaches. Tandis que la teneur en fibre brute augmente, la teneur en énergie baisse rapidement au cours des jours qui suivent le moment idéal pour la récolte.
Le tableau ci-dessus illustre l'impact important sur le rendement de lait si l'herbe est coupée trop tard. Des pertes qui peuvent atteindre 35 % du rendement potentiel de lait si la récolte est différée de huit jours seulement !

Rôle de la population végétale

La composition de la récolte est un autre facteur qui influence la teneur en énergie et en nutriments. Le pourcentage de graminées, de légumineuses et de plantes définit ses caractéristiques. Chacun de ces trois composants a un impact différent sur la qualité du fourrage.



Tandis que les graminées sont importantes pour de bons rendements et fournissent les sucres pour la fermentation, les légumineuses et les plantes diverses contribuent à augmenter la teneur en minéraux du fourrage. Ces composants améliorent non seulement sa valeur nutritionnelle mais également son appétence.


En supplément, une part élevée de légumineuses et de plantes diverses procure davantage de flexibilité dans la période de récolte car leur teneur en fibre brute n'augmente pas aussi rapidement que celle des graminées. Ce facteur réduit le risque de perdre trop d'énergie par hectare si jamais les conditions météorologiques devaient repousser la récolte.





La teneur élevée en protéines des légumineuses accroît également la teneur globale en protéines du fourrage. Un aspect qui prend de plus en plus d'importance dans le débat actuel favorisant la production de protéines dans les prairies afin de réduire les importations de soja.

  SITE KUHN    SITES THÉMATIQUES    RÉSEAUX SOCIAUX  

Facebook

YouTube